Corpus Essonnien

Histoire et patrimoine du département de l'Essonne

Outils pour utilisateurs

Outils du site


hn:jacquart

Jean Jacquart

Carrière

  • Né à Paris en 1928, Jean Jacquart, séjournait régulièrement à Morangis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Discrètement converti au catholicisme sous la houlette d'un chanoine parisien féru d'histoire locale, il entre en 1947 à l'École Normale Supérieure où il obtient son agrégation d'histoire en 1951. Il consacre ensuite sa thèse de doctorat à La crise rurale en Île-de-France, 1550-1670, nourrie essentiellement de recherches sur la paysannerie du Hurepoix. Cette thèse , soutenue en 1971 et publiée en 1974, couronnée en 1975 par le prix Toutain de l'Académie Française, est unanimement saluée comme maquant un tournant dans l'historiographie des campagnes françaises. Il passe ensuite professeur d'histoire moderne à l'université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne de 1976 à 1989, et meurt à l'Hôtel-Dieu de Paris le 29 décembre 1998.
  • Président de la section moderne et contemporaine du Comité des travaux historiques et scientifiques de 1981 à 1996, président de la Fédération des Sociétés historiques et archéologiques de Paris et d'Île-de-France de 1972 à 1998, président d'honneur de la Société d'histoire et d'archéologie de l'arrondissement de Provins, Jean-Jacquart était aussi membre de la Société historique et archéologique de l'Essonne et du Hurepoix à laquelle il donna plusieurs articles importants.

Publications

Concernant l'Essonne

  • Jean Jacquart, “L'Histoire c'est la vie”, Vieilles Maisons Françaises 151 (1994) 22-27.

Autres publications

Bibliodictyographie

Collectif d'internautes, “Jean Jacquart”, Wikipédia, depuis 2007 (en ligne en 2020).

hn/jacquart.txt · Dernière modification: 2020/11/28 09:49 de bg