Corpus Essonnien

Histoire et patrimoine du département de l'Essonne

Outils pour utilisateurs

Outils du site


chateau:farcheville

Château de Farcheville

Notule

Dénominations

  • Château de Farcheville.

Bref historique

  • Construction du château en 1291 par Hugues II de Bouville, baron de Milly et chambellan de Philippe le Bel.
  • La chapelle est mentionnée dès 1321.
  • Le domaine passe en 1407 dans les possessions de la branche de Châtillon-sur-Loing de la maison de Coligny, plus tard protestante, et y demeure plus de deux siècles.
  • Château pillé et saccagé trois fois entre 1567 et 1576, et remis en état entre 1578 et 1604.
  • Achat de la seigneurie en 1637, par Maximilien Jappin, conseiller et secrétaire du roi.
  • Elle passe en 1741 à Vincent Michel Maynon, président de la quatrième chambre des enquêtes au Parlement de Paris.
  • Démolition d'environ la moitié des arcs de l'enceinte et d'une partie des créneaux sous la Révolution française, époque à laquelle le pont-levis est déjà disparu et les fossés rendus à la culture.
  • Travaux non documentés dans la seconde moitié du XIXe siècle.
  • Remise à voitures bâtie en 1858 sur des dessins de l'architecte Alphonse Adam.
  • Grosse campagne de restauration à partir de 1899.
  • Importantes restaurations dans les années 1980.

Seigneurs, propriétaires, résidents

Sources

Archives

  • Archives privées de Farcheville.
  • Archives départementales des Yvelines, séries J et L.
  • Archives départementales des Yvelines, J 2102.
  • Archives départementales de l'Essonne, série B.
  • Archives nationales, série JJ, Minutier central
  • Bibliothèque nationale, Manuscrits, fonds Baluze, ms. 54, fol. 196. Ibid., fol. 188.

Iconographie

  • Crisbly (pseudonyme d'un contributeur), “Château de Farcheville” (photographie prise le 24 octobre 2011 et téléchargée sur Wikicommons), 2011.

Bibliographie

  • Dom Basile Fleureau, “”, Antiquitez de la ville et du duché d'Estampes avec l'histoire de l'abbaye de Moriguy et plusieurs remarques considérables qui regardent l'histoire générale de France, Paris, Coignard, 1683, pp. .
  • Jules Viard, Registres du Trésor des Chartes. Tome III: Règne de Philippe de Valois, Paris, Archives nationales, 1978.
  • H.-P. Eydoux, Les monuments méconnus. Paris et Île-de-France, Paris, 1975, pp. 227-237.
  • E. Lefèvre-Pontalis, “La peinture historique du Palais royal d'Étampes (1307) avec un appendice sur les peintures de Farcheville (1304)”, Annales de la Société historique et archéologique du Gâtinais 26 (1908) ?-?.
  • A. Châtelain, Châteaux forts et féodalité en Île-de-France, XIème-XIIIème siècles, Nonnette, Créer, 1983.
  • J. Mesqui, Île-de-France gothique, t. II: Les demeures seigneuriales, Paris, Picard, 1988.
  • J. Fritsch, “À propos de l'abolition des signes de féodalité”, Mémoires de la Société de l'histoire de Paris et de l'Ile-de-France 41 (1990) 223-233.
  • Julia Fritsch, “Le château de Farcheville”, in Jean-Marie Pérouse de Montclos (dir.), Le Guide du patrimoine. Île-de-France (13 cm sur 25, 750 p., plus de 500 illustrations: gravures, plans et photos, plus de 1000 monuments étudiés et décrits, atlas de cartes, nombreux plans de villes et de monuments, 60 contributeurs, ISBN 978-2010168116), Paris, Hachette, p. 261.

Dictyographie

chateau/farcheville.txt · Dernière modification: 2022/06/06 08:33 de bg