Corpus Essonnien

Histoire et patrimoine du département de l'Essonne

Outils pour utilisateurs

Outils du site


hn:marquis

Léon Marquis

Carrière

Publications

Concernant l'Essonne

Autres publications

Bibliographie

  • Adolphe Dufour, “Nécrologie” (comte de Bizemont, docteur Cassariny, Debled, Gabriel Girard, Léon Marquis) SHACEH 11 (1905) 161-163, spécialement pp. 162-163.
  • Nécrologie
  • M. Léon Marquis était un des plus distingués enfants d'Étampes, dont il fut l’historien apprécié.
  • Après une longue existence de travail comme dessinateur principal à la Compagnie Paris-Lyon-Méditerranée, il venait à peine de prendre sa retraite, une retraite bien gagnée, pour venir s’installer dans sa maison d'Étampes, lorsqu'il fut frappé par une maladie aussi subite qu'imprévue qui l'enleva en quelques jours; c'est le 26 septembre 1905 qu'il fut ravi à l'affection de tous ceux qui l'avaient connu. Sa mort est un grand deuil, non seulement pour sa famille, mais aussi pour la ville d'Étampes, où il était très estimé pour sa bonté, sa douceur et surtout pour ses travaux sur sa ville natale, à laquelle depuis bien longtemps il avait consacré tous ses loisirs.
  • Que de projets sont brisés par la mort! C’est l'histoire de beaucoup et de Léon Marquis en particulier. Il était si heureux de se voir |163| enfin libre de son temps et à même de profiter des nombreux documents qu’il avait amassés depuis si longtemps; il formait de beaux projets de travail, mais hélas! la destinée en avait autrement décidé, et il meurt à 62 ans, avant même d'avoir terminé son installation, et quand il pensait avoir encore de longues années à consacrer à sa chère ville d'Étampes.
  • Cependant il laisse de nombreux travaux dont le plus important, qui suffirait à lui seul à asseoir sa réputation, est le beau volume, illustré de nombreuses gravures, qui porte le titre de Les Rues d'Étampes et qui parut en 1881. Ce livre, devenu rare et très recherché, classa immédiatement Léon Marquis parmi les historiens locaux de Seine-et-Oise. Il publia aussi une notice intéressante sur le château féodal d'Étampes, qui eut les honneurs de plusieurs éditions. Nombreuses aussi sont les notices et les études que Marquis a généreusement données dans les nombreuses sociétés savantes dont il faisait partie et dans tous les journaux des arrondissements d'Étampes et de Corbeil.
  • La Société de Corbeil perd en lui un collaborateur aimable qui lui avait donné à plusieurs reprises des notices très remarquées et qui ont fait honneur à ses bulletins.
  • Et parmi nous, il en est qui pleurent en Léon Marquis un ami sûr et dévoué qu'ils ne pourront remplacer. — A. D.
hn/marquis.txt · Dernière modification: 2021/08/10 01:43 de bg